Régional

Jendouba : Attribution d'un permis d'exploitation d’un domaine forestier tunisien illégalement.

L'Instance nationale de lutte contre la corruption a saisi le Procureur de la République auprès du Tribunal de première instance de Jendouba, et ce conformément à l'article 13 du décret-cadre n° 120 de 2011, du 14 novembre 2011 relatif à la lutte contre la corruption, suite à la conclusion des travaux d'enquête en relation avec des soupçons de corruption liés à l'attribution d'un permis d'exploiter des domaines de l’Etat contrairement à la loi.
 Il est important de noter que l’enquête dans le dossier de l'affaire faisait suite à une requête reçue par l'Instance dans le cadre de la loi organique n° 2017-10 du 7 mars 2017, relative au signalement des faits de corruption et à la protection des lanceurs d'alerte, qui comprenait une dénonciation d’agents publics attribuant illégalement une autorisation administrative au profit de la personne dénoncée lui permettant d’abattre des arbres de pin dans une zone forestière qui s’étend sur une superficie de 200 hectares dans la délégation d'Ain Draham dans le Gouvernorat de Jendouba.
 Compte tenu de l'importance de la dénonciation, l'INLUCC a entamé les enquêtes nécessaires à cet égard en coordination avec les autorités concernées, telles que le ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, dont les services compétents ont signalé à l'occasion que la licence en question avait effectivement été attribué à la personne signalée pour lui permettre d'abattre un certain nombre de pins, après qu'il ait indiqué dans sa demande écrite que la propriété qui comprend la forêt d'arbres était à l'origine une des propriétés qui lui avaient été transférées par héritage de son père, qui à son tour l'avait possédée depuis les années trente en vertu d'un droit d'usufruit. 
Les services du ministère ont également ajouté qu'au vu de l'insistance du dénoncé sur son droit de possession de la propriété d'une part, et de l'absence de preuves de la propriété de l'État du terrain d'autre part, l'administration a décidé de lui céder la licence susmentionnée avec le l'inclusion de l'expression « propriété privée de l'État » sur celle-ci, afin de reconnaître la présomption de propriété de l'État sur la propriété.
 L’Instance nationale de lutte contre la corruption s'est, pour sa part, engagée à approfondir ses recherches en cours en demandant au délégué régional au développement agricole de Jendouba la référence de propriété du bien et toutes les données relatives aux précédentes demandes d'autorisation que la personne sujette de la dénonciation a soumis à la Direction des Forêts dans la délégation de Aïn Draham. 
A réception de la réponse dudit délégué, et après avoir effectué les croisements nécessaires, les investigations ont conclu qu'il était établi que le terrain en question est soumis au régime du domaine public forestier de l'Etat et fait l'objet de deux exemples de réhabilitation forestière valables jusqu'en 2031. Et que la personne en question avait déjà déposé deux demandes d’obtention de permis d’abattre les pins dans la région. La première demande concerne le nombre de 40 arbres et la seconde concerne le nombre de 25 arbres. Il a été constaté que les deux demandes signalées (02) ont été successivement rejetées par la Direction Générale des Forêts, pour ne pas avoir fourni de certificat attestant la propriété du terrain sur lequel les arbres (pins) ont planté. Il a été établi que la cession de la superficie forestière soumise au permis appartient à la Direction générale des forêts du ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, qui, comme nous l'avons mentionné, a rejeté deux demandes précédentes formulées par l’accusé. Elle a également refusé, dans ce cas, de répondre à une troisième demande qui lui a été soumise par l'intéressé au cours de l'année 2019. Il a été constaté que la décision de la direction générale des forêts rejetant les demandes de la personne sujet de la dénonciation avait été indûment modifiée et sans une nouvelle raison valable et suite à cette modification la préparation et la saisine d'un projet d'autorisation à son nom et aux fins requises ont été entamés, et l’autorisation a été signée le 14 août 2019 par le ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Partager :

تعليقات

Ajouter un commentaire

Articles similaires

La coordinatrice du centre de soins des tortues marines: 44 000 tortues marines meurent chaque année sur les rives de la Méditerranée

La coordinatrice du centre de soins des tortues marines: 44 000 tortues marines meurent chaque année sur les rives de la Méditerranée

La coordinatrice du Centre de soins des tortues marines à l’Institut National des Sciences et Technologies de la Mer de ...

Gabès : saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 204 mille dinars.

Gabès : saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 204 mille dinars.

Le district de la Garde Nationale à Gabes, avec la participation des différentes unités de la Garde nationale a organisé...

Corona : Le gouvernorat de Tataouine classé zone à haut risque.

Corona : Le gouvernorat de Tataouine classé zone à haut risque.

Le directeur régional de la santé de Tataouine, le Dr Taha Mkadmini, a affirmé lors de son intervention téléphonique, ce...

Gouvernorat de Sfax : Classé premier en termes de nombre de citoyens inscrits sur la liste de vaccination.

Gouvernorat de Sfax : Classé premier en termes de nombre de citoyens inscrits sur la liste de vaccination.

Le directeur régional de la santé à Sfax Jaouher Makni a déclaré, lors de son intervention téléphonique, aujourd'hui 29 ...

Le Directeur de la Santé Préventive à Médenine: "Les mesures prises par le comité scientifique sont insuffisantes"

Le Directeur de la Santé Préventive à Médenine: "Les mesures prises par le comité scientifique sont insuffisantes"

Le Dr Zaid Anzi, directeur de la santé préventive du gouvernorat de Médenine, a déclaré lors d'un entretien téléphonique...

Mahdia: Arrestation de trois extrémistes, condamnés et recherchés

Mahdia: Arrestation de trois extrémistes, condamnés et recherchés

Le 20 avril 2021, des patrouilles de la Garde nationale à Mahdia ont réussi à arrêter trois extrémistes....

Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 177 mille dinars

Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 177 mille dinars

Le 18 avril 2021, des unités de la Garde nationale à Médenine, Tataouine et Gabès ont réussi à déjouer trois différentes...

91 violations économiques, la première semaine de Ramadan

91 violations économiques, la première semaine de Ramadan

Au cours de la première semaine du mois de Ramadan, les équipes de contrôle économique de la Direction régionale du comm...

Projet d'appui aux instances indépendantes en Tunisie

Ce site Web a été produit avec le soutien financier de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe. Son contenu relève de la seule responsabilité de l'Instance Nationale de lutte contre la corruption et ne reflète pas nécessairement les opinions des deux organisations.